LES ALGUES SARGASSES!

Le sujet de l’heure, les algues sargasses

Ce n’est pas un phénomène nouveau, mais avec tout ce qui se dit sur facebook et les autre medias sociaux, je tenais à vous faire un article sur ce sujet.

Depuis un an, la prolifération de cette matière végétale nauséabonde et encombrante est beaucoup plus abondante que ce à quoi nous étions habitués. Ces algues brunes sont guidées par les courants marins et par les vents pour se retrouver ainsi sur plusieurs plages tropicales des Caraïbes ainsi que sur les côtes est du Mexique et de la Floride.

Plusieurs hypothèses ont été proposées pour expliquer ce bouleversement environnemental. Du réchauffement planétaire aux pesticides utilisés au Brésil en passant par une hausse des matières nutritives issues des fleuves Amazone et Congo.

Évidemment, on en veut le moins possible sur les rivages de nos hôtels et les amateurs de vacances balnéaires sont inquiets. Ils s’informent de plus en plus fréquemment auprès de leur agent de voyage, avec raison. Ceux-ci sont en mesure de renseigner les gens sur les zones encore épargnées par les algues sargasses, entre autres la côte ouest du Mexique, Cuba, Samana en République Dominicaine, la plus grande portion de la Jamaïque et quelques autres.

Pour ce qui est des destinations touchées par le phénomène, la fréquence est aussi aléatoire que la météo, ainsi on pourrait vous dire qu’il n’y a pas d’algues cette semaine sur la plage d’un hôtel en particulier et 2 jours plus tard la situation pourrait changer du tout au tout.

Depuis quelques mois, les chaines hôtelières en coopération avec les gouvernements des pays touchés, font des efforts considérables pour contrôler la situation. Au Mexique par exemple, les autorités ont annoncées un investissement de plus de 9 millions ($ US) et l’embauche de 4600 travailleurs pour ramasser les algues qui jonchent leurs plages. À plusieurs endroits des tests sont en cours avec des barrières positionnées au large pour intercepter les algues à l’extérieur des zones de baignade. Tout indique que les résultats sont très positifs.

La surabondance d’algues sargasses à Punta Cana, à Riviera Maya, en Martinique, en Guadeloupe et à bien d’autres endroits demeure un cas exceptionnel, naturel et temporaire et il ne sert à rien de paniquer ou de rejeter la faute sur les hôteliers, les grossistes ou sur qui que ce soit.

Le mieux est de se renseigner le mieux possible, par exemple en contactant un expert chez Voyages Performa et d’avoir des attentes en conséquence du niveau de risque de votre destination.

En terminant…notre slogan : le web ? Un professionnel au même prix, pour un voyage réussi!